Espionner un téléphone : une pratique paranoïaque ?

Espionner un téléphone : une pratique paranoïaque ?

paranoia

Avec l’avènement des nouvelles technologies et d’internet, on a aussi assisté à la démocratisation des logiciels de surveillance. Ces logiciels initialement destinés au contrôle parental sont désormais utilisés dans de nombreux autres cas. Il n’est pas rare que des personnes en couple espionnent leur mari ou leur femme à l’aide d’un logiciel espion. De même pour les employeurs qui surveillent leurs salariés ou les parents qui ne laissent plus aucune intimité à leurs enfants. Les logiciels de surveillance peuvent donc représenter une menace car il s’immiscent dans la vie privée d’une personne. SMS, appels téléphoniques, messages sur les réseaux sociaux, historique, localisation, rien ne leur échappe… Certaines applications permettent même d’écouter les conversations. Ces pratiques ne sont-elles pas une forme de paranoïa ? C’est ce que nous allons voir ensemble pour les enfants, les couples puis les chefs d’entreprises.

Espionner ses enfants

Sur internet et sur leurs téléphones portables, les enfants sont vulnérables. En lignes, il existe de nombreux dangers comme le harcèlement sur les réseaux sociaux, les sites à caractère violent ou pornographique. Les enfants obtiennent leur premier smartphone de plus en plus tôt et ont besoin d’être surveillé par leurs parents.

C’est pour cela que de plus en plus de parents décident d’espionner le téléphone portable de leur enfant. Ils pensent que cette surveillance peut les protéger des dangers qui les entourent. En effet, les logiciels de contrôle parental doivent permettre aux parents de vérifier si leur fils ou leur fille n’utilise pas son smartphone de façon abusive.

Le problème avec les logiciels de surveillance moderne, c’est qu’ils offrent de nombreuses fonctionnalités qui ne respectent pas la vie privée des enfants. Il est par exemple possible de consulter l’ensemble de leurs messages et de leurs photos. Il serait dommage d’utiliser ses logiciels pour espionner ses enfants. Il ne pourraient pas grandir en ayant leur petit espace personnel. C’est lors de l’adolescence que les jeunes ont leurs premiers amours et partagent des secrets avec leurs meilleurs amis…

Si vous espionnez votre enfant sans qu’il le sache, c’est une forme de paranoïa (en plus d’être totalement illégal). Pour la santé de votre enfant et de vos relations, il est fortement déconseillé d’espionner sa fille ou son fils. Si vous souhaitez tout de même surveiller leurs téléphones, vous devrez commencer par en parler avec eux. Vous pourrez ensuite configurer le logiciel ensemble pour qu’ils aient une idée de l’étendue de la surveillance. Nous recommandons de la limiter à l’historique de la navigation et des applications, à la localisation (pour savoir s’il est bien à l’école par exemple). Pour les messages, n’affichez pas le contenu. Regardez simplement l’heure à laquelle il sont envoyés pour vérifier que votre adolescent ne se couche pas trop tard.

espionner enfant

Espionner son conjoint

espionner couple

Si vous avez des doutes sur la fidélité de votre partenaire, vous avez certainement regardé à qui il parlait sur son téléphone pour vous rassurer. Désormais, des personnes en couple vont jusqu’à espionner leur conjoint. Dès qu’il ou elle a le dos tourné, ils en profitent pour installer un mouchard sur leur smartphone. Ce dernier va collecter tout un tas de données très personnelles comme les messages, les appels, la géolocalisation. Pire, le keylogger de certains logiciels espions peut même permettre de découvrir des mots de passe.

Après avoir installé l’application de surveillance, on peut surveiller son mari ou sa femme (leurs moindres faits et gestes) à partir d’une connexion à internet.

Il faut savoir qu’espionner une personne à son insu est formellement interdit par la loi. Si votre partenaire se retourne contre vous en justice, il obtiendra gain de cause et vous risquerez une peine d’emprisonnement en plus d’une amende. C’est pour cette raison qu’il ne faut surtout pas espionner le téléphone de son conjoint.

En plus des risques juridiques, une telle surveillance est néfaste pour le couple. En effet, elle traduit un sérieux manque de confiance et une forme de paranoïa. Celui qui surveille l’autre s’introduit dans sa vie privé et peut lui faire beaucoup de mal. Quand la confiance est rare dans un couple, il vaut mieux en parler et trouver une solution plutôt que d’essayer de se piéger mutuellement.

Espionner ses salariés

Des chefs d’entreprises ont aussi recours à la surveillance de leurs salariés. Cette pratique relève aussi de la paranoïa et d’un manque de confiance. Si vous ressentez le besoin de surveiller l’activité de vos employés, c’est peut être que vous n’avez pas choisi des personne en qui vous pouvez faire pleinement confiance.

L’espionnage des salariés risque de compromettre les relations que vous avez avec ces derniers. Une relation basée sur la confiance est préférable.

1 réflexion au sujet de “Espionner un téléphone : une pratique paranoïaque ?”

Laisser un commentaire